Travailler en France – Procédures de Travail et de Visa

De plus en plus de personnes souhaitent travailler et immigrer en France pour améliorer leurs conditions de vie.

La France constitue une destination idéale pour plusieurs étrangers surtout pour les pays Francophone vue leur commun historique.

C’est d’ailleurs dans cet article que vous allez vous familiariser avec les procédures à suivre pour pouvoir trouver un travail en France et y immigrer.

1. Travailler en France – Tous ce que vous devez savoir

Si vous avez pris la décision de partir Travailler en France, il faudra procéder par étapes. En effet, la toute première étape est de trouver un travail en France. Il est conseiller à chercher un emploi depuis votre pays.

À l’ère d’internet, la recherche d’emploi ne se fait plus de porte à porte. Mais vous pouvez trouver un job pour travailler en France depuis votre pays, postuler et même faire des entretiens sans aucun besoin de vous déplacer.

Sauf que avant de faire une recherche sur internet de votre futur emploi, il est préférable de connaitre quelques notions sur le travail en France.

1.1. Le Marché de l’emploi en France

Comme dans de nombreux pays Européens, en France la majorité des travailleurs exerce dans le secteur des services. Pour le reste, environ 27% travaillent dans l’industrie et 5% dans l’agriculture.

Parmi les travailleurs immigrés en France, on compte environ 700 000 immigrants originaires de l’Union Européenne, 800 000 venant d’autres pays.

La grande majorité des offres d’emploi sont concentrées en Île-de-France et en région Auvergne-Rhône-Alpes. En troisième position, arrivent les Hauts-de-France, talonnés par la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, ainsi que l’Occitanie.

1.2. Trouver un travail en France

on va mentionner les 6 méthodes que vous pouvez procéder pour trouver un emploi en France :

Ainsi, on va mettre en évidence les trois méthodes les plus courantes, à savoir les sites d’offres d’emploi, les agences d’intérim et enfin les cabinets de recrutement.

1.2.1. Liste des sites d’offres d’emploi en France

Un demandeur d’emploi à l’étranger peut utiliser un site de recherche d’emploi pour trouver facilement un job afin qu’il puisse immigrer en France.

Dans cette section, on va présenter la liste des meilleurs sites d’offres d’emploi en France :

  • Indeed.
  • Monster.
  • Keljob.
  • France Emploi.
  • APEC.
  • Job Trotter.
  • Cadre Emploi.
  • Pôle Emploi.
  • Régions Job.
  • Météo Job.
  • Direct Emploi.
  • Le Bon Coin.
  • Viva Street.
  • Job in Tree.
  • Option Carrière.
  • Experteer.
  • Career Builder.
  • RandStad.
  • Jobi Joba.
  • Jooble.
  • Job Rapido.
  • Simply Hired.
  • Moovi Job.
  • Corner Job.
  • Job is Job.
  • Neuvoo.
  • Jobtic.
  • Job Teaser.
  • Vous pouvez trouvez les avis et lien des sites d’emploi en France.

1.2.2. Liste des agences d’intérim en France

Une agence d’intérim nommée aussi agence de placement ou agence de travail temporaire est une agence qui met à la disposition d’une entreprise utilisatrice, un salarié intérimaire pour une durée limitée.

Dans cette section, on va présenter la liste des meilleurs agences d’intérim en France :

  • Adecco.
  • Manpower.
  • Randstad.
  • Synergie.
  • Hays.
  • Start People.
  • Groupe Leader.
  • Crit.
  • Expectra.
  • Adaptel.
  • Agentis.
  • Archibat.
  • Artis Interim.
  • Atoll.
  • Epitech.
  • Actual.
  • Gitec.
  • Interim Nation.
  • J4S Intérim.
  • MaxiPlan.
  • MayDay.
  • MC Intérim.
  • Vous pouvez trouvez les avis et lien des agences d’intérim en France.

1.2.3. Liste des cabinets de recrutements en France

En France on compte de nombreux cabinet de recrutement généralistes ou spécialisés travaillant à des conditions variées.

D’ailleurs, pour maximiser vos chances de trouver un job en France, et ainsi obtenir facilement votre Visa de Travail, vous devez considérer d’inscrire votre CV dans les cabinets de recrutements.

En effet, un cabinet de recrutement fonctionne en cherchant des candidatures dans leurs propres bases de données, ou dans des bases de données externes, dites CVThèques, généralement hébergées par des jobboards.

Dans cette section, on va présenter la liste des meilleurs cabinets de recrutements en France :

  • 1001 talents.
  • Abaka.
  • Acavi.
  • Accetis.
  • CV Agro.
  • Accile.
  • Acl Partners.
  • Agora.
  • Baten Borch.
  • Alphea Conseil.
  • Aures Conseil.
  • Business Activ.
  • Cabinet Walter.
  • CCLD Recrutement.
  • Elitis.
  • Eriva.
  • Finance Recrutement.
  • Guarani.
  • HD Conseil.
  • Impact Up.
  • Kenseo.
  • Labeille Conseil.
  • Linkeom.
  • Lincoln.
  • Maesina.
  • NK Conseil.
  • Orma Conseil.
  • PAC Recrutement.
  • Pôle Luxe.
  • Progress Associes.
  • RH Partners.
  • Winch Expert.
  • Vous pouvez trouvez les avis et lien des cabinets de recrutements en France.

1.3 Les différents types de Contrats De Travail En France

En droit français, le contrat de travail est un contrat de droit privé selon lequel l’employeur remet un document qui comporte des éléments suivants :

  • Les coordonnées de l’employeur
  • Les coordonnées de l’employé
  • La date et l’heure de l’embauche
  • La nature du contrat
  • La prestation du travail
  • Le lien de subordination juridique
  • La fonction qu’occupera l’employé
  • Sa qualification personnelle
  • Sa rémunération horaire ou forfaitaire
  • Le préavis
  • La durée des congés payés.

Ainsi, en signant votre contrat de travail en France, vous devez trouvez les éléments mentionnés afin de garder tous vos droit.

En plus, il faut savoir qu’il existe plusieurs types de contrat de travail :

  • Contrat à durée déterminée – CDD : c’est est un contrat de travail pour lequel un employeur peut recruter directement un salarié pour une durée déterminée.
  • Contrat à durée indéterminée – CDI : c’est la forme normale du contrat de travail passé entre deux personnes.
  • Un contrat de travail temporaire – CTT : Les conditions de ce type de contrat équivalent presque à celles d’un CDD. La principale différence réside dans le fait qu’il y a trois parties engagées. L’employé, l’agence d’intérim, et l’entreprise qui emploie.
  • Contrat de Professionnalisation – CP : il s’adresse aux jeunes âgés de 16 à 25 ans, aux demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus et aux bénéficiaires de certaines allocations.
  • Contrat d’apprentissage – CA : il est proposé à des jeunes travailleurs ayant obtenu une formation générale, théorique ou pratique. Ce contrat leur donne une qualification professionnelle. Tout jeune âgé de 16 à 25 ans peut entrer en apprentissage.

Vous pouvez en savoir plus sur les types de contrats en lisant l’article sur les différents types de contrats de travail en France.

2. Permis pour travailler en France

Une fois toutes les procédures faites au niveau de votre futur emploi, tous les citoyens venant de pays hors E.U./E.E.E. et qui désirent travailler sur le territoire français, devront faire leur demande de permis de travail en même temps que celle de leur permis de séjour.

D’ailleurs, c’est votre futur employeur qui doit faire la demande d’autorisation de travail (appelée aussi procédure d’introduction).

Il doit en effet suivre plusieurs étapes :

  • dépôt de l’offre d’emploi auprès de Pôle emploi (ou autre organisme de placement), accompagnée d’un dossier de demande d’introduction,
  • transmission du dossier à la Direccte du lieu du travail.

Le dossier de demande d’introduction pour le travail en France doit par ailleurs contenir :

  • l’engagement de paiement des taxes à l’Ofii
  • le contrat de travail,
  • un imprimé sur les conditions de logement du futur salarié.

L’employeur doit vérifier par la suite le titre qui autorise l’étranger à travailler en France auprès de la préfecture du lieu d’embauche, au moins 2 jours ouvrables avant la date effective d’embauche.

En pratique, l’employeur doit envoyer un courrier électronique avec en pièce jointe la copie (scan) du titre valant autorisation de travail.

À la demande du préfet, il peut être exigé la production par l’étranger du document original.

Le préfet notifie sa réponse à l’employeur dans un délai de 2 jours ouvrables à partir de la réception de la demande.

Sans réponse dans ce délai, l’obligation de l’employeur de s’assurer de l’existence de l’autorisation de travail est considérée accomplie.

Enfin, lorsque votre futur employeur aura fait la demande de permis de travail, vous devrez de votre côté faire une demande de visa. Le visa est en effet un document qui vous autorise à entrer dans un pays, en l’occurrence en France.

3. Visa pour travailler en France

Pour obtenir un permis de travail, les travailleurs étrangers doivent être en possession d’offres d’emploi officielles d’entreprises françaises et d’un contrat de travail à durée déterminée signé par les deux parties.

En effet, si vous êtes de nationalité étrangère, vous devrez réaliser certaines démarches administratives pour pouvoir aller travailler en France.

Tout étranger qui souhaite travailler en France doit d’abord trouver un emploi. Ensuite, l’employeur en France doit établir un contrat de travail et l’envoyer à la DIRECCTE.

Si le contrat est approuvé, il sera envoyé à : l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration (OFII).

Une fois que l’OFII transmet le dossier au service des visas, le service de visa convoque le demandeur par e-mail.

Ceci est afin qu’il vienne déposer en personne sa demande de visa long séjour. Le demandeur pourra en effet prendre rendez-vous en fonction de sa disponibilité.

La comparution personnelle lors du rendez-vous est obligatoire. Le service des visas reçoit les demandes de visa uniquement sur rendez-vous.

Après avoir envoyé votre demande de visa long séjour, vous serez invité par votre ambassade ou votre consulat pour enregistrer vos données biométriques et finaliser la demande. Vous serez ainsi pris en photo et vos empreintes digitales seront relevées.

Lorsque vous arriverez sur le territoire français, vous devrez contacter l’Office Français pour l’Immigration et l’Intégration (OFII) et passer une visite médicale.

D’ailleurs, la demande de visa doit être envoyée à l’ambassade ou au consulat français du pays dans lequel vous résidez.

3.1 Dossier de demande de visa France

Vous allez d’abord devoir remplir un formulaire de demande de Visa qui est disponible sur l’application Visa France.

En plus de ce formulaire, des documents originaux sont obligatoires et à remettre dans un ordre précis.

La liste exhaustive des pièces administratives est mise à jour régulièrement. Elle est disponible dans le formulaire de demande que vous trouverez sur l’application Visa France.

Les documents à déposer sont les suivant :

  • Formulaire de Long Séjour rempli et signé.
  • Deux photos d’identité récentes, dont une collée sur le cadre du formulaire réservé à cet effet.
  • Passeport avec une validité résiduelle d’au moins 3 mois après la date prévue d’expiration du visa et comportant minimum deux pages vierges.
  • Photocopie de la page d’identité du passeport.
  • Photocopie du diplôme le plus élevé obtenu.
  • Le paiement des droits de chancellerie non remboursable, équivalent en pesos colombiens à 99 €.
  • Contrat de travail.
  • Tout autres documents demandés par l’ambassade selon votre cas.

Enfin, vous devez noter que l’obtention d’un visa pour la France dans plusieurs pays passe par une société privée à savoir TLS Contact.

3.2 Titre de séjour en France

Depuis le 1er juin 2009, les personnes ayant un visa de long séjour n’ont plus besoin de demander un permis de séjour ou une carte de séjour.

Toutefois les titulaires d’un visa long séjour valant titre de séjour devront valider leur visa dans les trois premiers mois de leur arrivée en France.

A compter du 1er août 2019, la validation du  visa long séjour valant titre de séjour (VLS TS) ne se fait plus auprès de l’OFII mais sur le site :  administration-etrangers-en-france.interieur.gouv.fr

Par ailleurs, certains visas de long séjour dispensent de demander une 1ère carte de séjour en France.

De ce fait, dès votre arrivée en France, vous devez valider votre visa. En effet, la procédure est entièrement dématérialisée. Vous pouvez d’ailleurs tout faire à distance, depuis chez vous, avec votre ordinateur.

Vous devez ainsi valider votre visa au plus tard dans les 3 mois qui suivent votre arrivée en France.

Par ailleurs, vous aurez besoin :

  • D’une adresse électronique (email) valide.
  • Des informations figurant sur votre visa.
  • De communiquer votre date d’arrivée en France.
  • De communiquer votre adresse de résidence en France.
  • D’une carte de paiement pour payer en ligne la taxe de séjour.

En plus, il existe plusieurs types de carte de séjour à savoir :

  • La carte de séjour temporaire : Valable 1 année.
  • Carte de séjour pluriannuelle : Valable pour 4 ans.
  • Carte de résident permanent : Valable pour 10 ans.

Source : Travail-en-France. Concours en Tunisie.

accumsan elementum suscipit porta. dapibus felis Donec ipsum mattis id, leo. Donec